SITAsecure

Verset abrogeant (nâsikh), verset abrogé (mansûkh)

jeudi 17 janvier 2008

Un article incontournable pour qui veut lire le coran sans être abusé.

Pourquoi revenir sur cette règle de l’abrogation?  Parce qu’elle constitue une clé absolument indispensable pour la compréhension du Coran et donc de l’islam. Si on ne connaît pas le sens de cette règle fondamentale, on ne peut qu’être déconcerté ou découragé devant les nombreuses contradictions présentes dans le livre saint des musulmans ; on risque également de se faire « rouler dans la farine » lors de discussions avec des musulmans rusés et/ou malintentionnés.

Anne-Marie Delcambre consacre un bref chapitre de son dernier livre[1] à ce thème. Elle rappelle que « dans le cas de deux versets qui se contredisent, pour les spécialistes, le verset révélé en dernier abroge le verset révélé en premier ».

Etant donné que dans le Coran les sourates ne sont pas classées dans l’ordre chronologique mais approximativement par ordre de grandeur décroissante (de la plus longue sourate à la plus courte; un exemple d’exception: la première sourate), une question se pose inévitablement : en cas de contradiction entre deux versets, comment savoir quel est le verset révélé en dernier ?

Réponse : « Il faut (…) se référer aux études des savants de l’islam pour connaître l’ordre chronologique ». Ceux-ci distinguent les sourates mecquoises (révélées à La Mecque entre 610 et 622) et les sourates médinoises (révélées à Médine entre 622 et 632).

Le principe du verset abrogeant (nâsikh) et du verset abrogé (mansûkh) est contenu dans le Coran lui-même :

Sourate 16 (sourate mecquoise, la 70ème révélée), verset 101 :

« Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre – ils disent : « Tu n’es qu’un menteur. » Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. »

Sourate 2 (sourate médinoise, 87ème révélée), verset 106 :
« Si nous abrogeons un verset ou si nous le faisons passer à l’oubli, Nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sait-tu pas qu’Allah est omnipotent ? »

Quel est l’intérêt de tout ceci ? La règle de l’abrogation a des conséquences pratiques, concrètes. Illustrons-le par deux exemples.Premier exemple. Pourquoi la consommation d’alcool est-elle interdite aux musulmans ? La sourate 16, verset 67 dit pourtant : « Des fruits des palmiers et des vignes, vous retirez une boisson enivrante et un aliment excellent. Il y a vraiment là un signe pour les gens qui raisonnent ».Pour répondre à la question, il faut savoir que la sourate 16 est une sourate mecquoise (c’est la 70ème révélée) et qu’elle est abrogée par la sourate 2 (médinoise, 87ème révélée), verset 219. Celle-ci est abrogée à son tour par la sourate 4 (médinoise, 92ème révélée), verset 43. Cette dernière enfin est abrogée par la sourate 5 (médinoise, 112ème révélée), verset 90 : « O les croyants ! Le vin, les jeux de hasard, les statues, les flèches de divination sont une abomination inventée par Satan. Ecartez-vous-en afin que vous réussissiez. » On a donc ici affaire à une succession de versets qui s’abrogent les uns les autres, et c’est le dernier d’entre eux (chronologiquement) qui a le dernier mot. « D’après le principe de l’abrogation qui régit l’application du Coran, c’est la sourate 5 qui doit guider la conduite du musulman. Il faut donc ne pas consommer d’alcool » [2].Deuxième exemple. Pourquoi certains, dont je fais partie, déploient-ils autant d’efforts pour dire, à l’encontre de tant d’autres, que l’islam n’est PAS la religion pacifique et tolérante qu’on a coutume de nous décrire ? Le Coran contient bien de nombreux versets « pacifiques », « gentils », « tolérants ». En effet. Mais il en comprend également d’autres, qui sont « intolérants », d’une extrême violence envers les juifs, les chrétiens, les non-croyants. Dès lors, à quels versets se fier ? Il faut une nouvelle fois savoir à quelle période se rapportent les versets en question. Les premiers (tolérants) appartiennent à la période mecquoise, les seconds (violents) à la période médinoise.

Par conséquent, toujours en vertu de ce principe de l’abrogation (contenu dans le Coran, je le rappelle), les versets qui prêchent l’indulgence, la tolérance, sont abrogés par ceux qui prônent la violence et l’intolérance. Ceux qui invoquent les versets de la période mecquoise pour soutenir que « l’islam est une religion de paix etc. » sont ignorants du principe de l’abrogation, ou pire encore, le connaissent très bien mais essayent de nous manipuler.

Anne-Marie Delcambre fournit dans son dernier livre, au chapitre « Sourates du Coran ? », une liste fort précieuse des sourates de La Mecque et de Médine. Sur un total de 114 sourates, 86 sont mecquoises, 28 sont médinoises. Sont médinoises les sourates suivantes (dans l’ordre de la révélation) : 2, 8, 3, 33, 60, 4, 99, 57, 47, 55, 13, 76, 65, 98, 59, 24, 22, 63, 58, 49, 66, 64, 61, 62, 48, 5, 9, 110. La sourate 2 est ainsi la première sourate de la période médinoise, et les sourates 5, 9 et 110 en sont les dernières.

Arrêtons-nous un instant sur deux sourates médinoises particulièrement importantes.

« La sourate 9, sourate médinoise, l’avant-dernière révélée, est d’une importance primordiale. Le verset 29 de cette sourate 9, révélée en 631, abroge toute disposition antérieure autorisant une attitude plus douce envers les polythéistes, les juifs, les chrétiens, les sabéens et les zoroastriens. Ce verset n’établit plus de différence entre les idolâtres et les monothéistes. » [3]

Or, que dit cette sourate 9, verset 29 ?
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés ».

Le verset 4 de la sourate 47 (95ème révélée) est appelé « verset du jihad » : il abroge tous les versets appelant à la paix.

Et que dit le « verset du jihad » ?
« Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions ».

Il faut donc avoir cette règle de l’abrogation à l’esprit lors de toute discussion au sujet de l’islam, que ce soit avec des gens qui l’ignorent et à qui il faut alors l’expliquer, ou avec des gens qui la connaissent mais comptent sur notre ignorance pour avancer leurs pions et nous induire en erreur…

Un cas d’école à connaitre absolument. Il est  utilisé par les propagandistes musulmans pour nous faire croire que l’islam est tolérant, c’est le célèbre verset 256 de la sourate 2 qui dit:  «Nulle contrainte en religion .» Il est censé nous laisser croire que l’on peut entrer ou sortir de l’islam librement. Certes c’est un verset médinois qui n’en n’est pas moins abrogé par un autre verset médinois ultérieur  le non moins célèbre verset de la dhimmitude  numéro 29 de la sourate 9:

«Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.»

Tant que cette règle de l’abrogation n’est pas abrogée, si j’ose dire, les tentatives de ceux qui conseillent de ne tenir compte que des sourates mecquoises n’ont hélas aucune chance d’aboutir. Le Soudanais Mahmoud Muhammad Taha (1908-1985), pour l’avoir proposé, le paya de sa vie : il fut déclaré coupable d’apostasie et fut pendu le 20 janvier 1985. Il avait septante-six ans.

Gédéon
[1] A.-M. Delcambre, Soufi ou mufti ? Quel avenir pour l’islam ? , Desclée de Brouwer, 2007
[2] A.-M. Delcambre, op. cit. , p. 52
[3] A.-M. Delcambre, op. cit. , p. 27

Autre source sur le sujet: un article des époux Urvoy:  http://tinyurl.com/yjjkx24

Autre source autorisée le père Zakaria Boutros: http://tinyurl.com/237vs95

Pour prendre connaissance des versets du coran dans sa traduction en Français par Muhammad Hamidullah, savant vénéré par les musulmans français aller à cette page http://religare.org

17 commentaires »

  1. Ce qui indique que le Coran est une pure invention humaine et non divine…. CQFD

    Commentaire par Mfeivel — janvier 4, 2011 @ 12:56 | Répondre

  2. « Verset abrogeant (nâsikh), verset abrogé (mansûkh) » => est une pure invention humaine et non divine.

    Démonstration (CQFD):
    Sourate 16 verset 101 :
    Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre – ils disent : « Tu n’es qu’un menteur. » Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. »

    Dans ce verset, Dieu parle du rédacteur de cet article, c’est à dire celui qui sort les versets de leur contexte, c’est à dire que des versets sorti de leur contexte peuvent se contredire, mais dans le contexte du texte il n’y aucune contradiction avec l’entendement.
    Exemple simple:
    – tu ne dois pas utiliser la violence
    – tu ne dois pas gaspiller ta vie ou te laisser mourir sans résister car tu dois la chérir et la considérer comme un cadeau
    – alors tu as le droit d’utiliser la violence pour te défendre si on porte atteinte à ta vie et à celle de ta famille, (comme une personne normalement constituer le ferait je pense, c’est une alternative dans des conditions particulières ou deux lois se rencontrent, dans ce cas la vie est plus importante)

    C’est ce qu’explique la sourate suivante que vous avez parfaitement relevez:
    Sourate 2 verset 106 :
    « Si nous abrogeons un verset ou si nous le faisons passer à l’oubli, Nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sait-tu pas qu’Allah est omnipotent ?

    Si Il abroge un verset, c’est parce que dans certaine condition particulière il est impossible de le respecter, alors il faut utiliser une alternative qui est égale ou meilleur.

    En ce qui concerne l’exemple du vin, il n’y a aucun éloge du vin dans le coran,
    « Des fruits des palmiers et des vignes, vous retirez une boisson enivrante et un aliment excellent. Il y a vraiment là un signe pour les gens qui raisonnent ».sourate 16, verset 67;

    Dans ce passage, il parle de fruit de palmier et de vigne, et jusqu’à preuve du contraire il n’y a pas d’alcool dans le fruit, il parle d’aliment naturelle qui est excellent, alors que la boisson artificiel créé par l’homme est qualifiait d’enivrante. Il demande d’utiliser les choses à bonne hessien. C’est pour cela qu’il rajoute « Il y a vraiment là un signe pour les gens qui raisonnent »

    Sourate 9 Verset 29
    «Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.»
    Combattre veut dire ici résister, on peut combattre des idées car oui le but de la religion c’est la paix, et on ne peut pas y arriver si les gens ne respectent pas ce qu’à dit Dieu, comme ne pas tuer, ne pas voler. Renseigner vous sur ce qu’est réellement la Djihad peut-être que cela vous intéressera. Le but la Djihad et l’amélioration de la société bien que cela puisse vous échapper.

    Voilà je ne pense pas qu’on peut être plus claire, une phrase ça se commente pour bien montrer qu’on a compris ce qu’elle signifiait. C’est bien de savoir lire, c’est mieux de comprendre ce qu’on lit. Je ne fait aucune interprétation, je n’ai fait qu’utiliser la signification des mots de la langue française contrairement à vous.
    J’espère que vous me lirai jusqu’au bout bien que je sais que cela ne vous fera pas changer d’avis (c’est écrit dans le coran), mais au moins essayer de vous éveiller intellectuellement car vous faite un peu honte à la France.

    Commentaire par Ynote — janvier 21, 2011 @ 2:33 | Répondre

    • J’ai publié ce long texte de Ynote qui n’apporte strictement rien de nouveau par rapport aux takieurs musulmans habituels qui passent leur temps à nous mentir et à se mentir.
      Il nous dit: « Voilà je ne pense pas qu’on peut être plus claire, une phrase ça se commente pour bien montrer qu’on a compris ce qu’elle signifiait. C’est bien de savoir lire, c’est mieux de comprendre ce qu’on lit. Je ne fait aucune interprétation, je n’ai fait qu’utiliser la signification des mots de la langue française contrairement à vous. » alors que lui Ynote ne fait que cela d’interpréter.
      16:101 …Dieu parle du rédacteur de cet article, c’est à dire celui qui sort les versets de leur contexte. Pure invention/interpétation
      2:106…Si Il abroge un verset,c’est parce que dans certaine condition particulière il est impossible de le respecterPure invention/interpétation
      16:67…c’est quoi une boisson enivrante si ce n’est une boisson alcoolisée?
      9:29…Combattre veut dire ici résister…Pourquoi? Combattre peut aussi vouloir dire agresser et mahomet ne s’en est pas privé. Pure invention/interpétation
      Les arabo-musulmans ont conquis des territoires immenses allant de l’Atlantique à la mer de Chine mais ils n’auraient agressé aucun peuple, aucune civilisation voudrait nous faire croire Ynote. Au contraire ce sont les pauvres arabo-musulmans qui, uniquement pour se défendre, ont conquis ces terres et anéanti au passage les civilisations perse et hindoue. Toujours la posture victimaire des musulmans. Mais ça ne prend plus.
      Tout l’islam est une imposture érigeant le mensonge au rang de vertu.

      Commentaire par sementic — janvier 21, 2011 @ 5:13 | Répondre

    • Un livre intéressant à lire « Jésus et Mahomet »

      Commentaire par Jésus et Mahomet — octobre 16, 2012 @ 9:47 | Répondre

    • Ma sha Allah j’aurai pas mieux répondu! Baraka Allahu fik!

      Commentaire par juv — mai 14, 2014 @ 7:28 | Répondre

  3. […] Encore un soumis à Allah qui vient nous asséner ses mensonges, falsifications et dissimulations conformément à la takia qu’il pratique.Vous remarquerez que dans son texte on ne trouve que des affirmations sans aucune référence dont je vais démontrer facilement la fausseté. Un tel ramassis d’inepties ne mériterait que la poubelle. Pourtant je vais répondre point par point dans un but pédagogique. Un point fondamental si vous voulez contrer un musulman et ne pas vous faire enfumer il est primordial de connaitre la régle de l’abrogation,  qui montre que tous les versets tolérants du coran sont abrogés par les versets violents. Pour cela juste une page à lire: https://sitasecure.wordpress.com/verset-abrogeant-nasikh-verset-abroge-mansukh/ […]

    Ping par L’islam c’est le mensonge, la falsification, la dissimulation élevés au rang de vérité « Francaisdefrance's Blog — mai 2, 2012 @ 7:23 | Répondre

  4. […] Voici le commentaire d’Ali Noor à l’article: Versets abrogeants, versets abrogés […]

    Ping par L’islam c’est le mensonge, la falsification, la dissimulation élevés au rang de vérité | Sauvons la Liberté – Save Freedom — mai 2, 2012 @ 10:28 | Répondre

  5. […] https://sitasecure.wordpress.com/verset-abrogeant-nasikh-verset-abroge-mansukh/ PartagerShareShare on TumblrJ'aimeJ'aime  article Cette entrée a été publiée dans Uncategorized et taguée apostasie, apostasy, arab, arabe, banlieue, barbarie, barbarity, charia, coran, dhimmi, djihad, eurabia, europe, fatwa, france, french, hadith, halal, hollande, immigration, islam, islamisation, islamism, islamisme, islamization, islamophobia, islamophobie, jihad, koran, lepen, melenchon, muslims, musulmans, occident, racaille, religion, salafi, salafisme, sarkozy, shariah, terrorism, terrorisme, violence, Wahhabism, wahhabisme par republicdemocratic. Ajouter aux Favoris le permalien. […]

    Ping par Un article obligatoire pour qui veut lire le coran : Verset abrogeant (nâsikh), verset abrogé (mansûkh) | Sauvons la Liberté – Save Freedom — mai 2, 2012 @ 10:29 | Répondre

  6. […] Voici le commentaire d’Ali Noor à l’article: Versets abrogeants, versets abrogés […]

    Ping par YHWH (L'Eternel) Lumière des peuples - L’islam c’est le mensonge, la falsification, la dissimulation élevés au rang de vérité — mai 9, 2012 @ 9:48 | Répondre

  7. […] Rappelons que dans le coran la majorité des sourates( toutes les non violentes) sont abrogées (pourquoi alors figurent-elles encore dans le coran? Bonne question et réponse aisée. C’est pour rouler dans la semoule  les koufars mécréants que nous sommes)  donc il est  essentiel de connaitre la régle de l’abrogation expliquée en une seule page à lire  ici: https://sitasecure.wordpress.com/verset-abrogeant-nasikh-verset-abroge-mansukh/ […]

    Ping par Islam RATP? Lisez ces versets pour vous forger une opinion « Francaisdefrance's Blog — juillet 5, 2012 @ 4:29 | Répondre

  8. Pourquoi verser dans la théologie ? Le quotidien nous prouve de plus en plus qu’ils sont menteurs, voleurs, tricheurs, violeurs, meurtriers et que la seule loi qu’ils connaissent, c’est la loi du plus fort ….. quand ils sont en bande ou réfugiés sous leurs « cagoules ».

    Commentaire par Vérités Surprises — juillet 5, 2012 @ 10:19 | Répondre

  9. […] Source : https://sitasecure.wordpress.com/verset-abrogeant-nasikh-verset-abroge-mansukh/ […]

    Ping par La règle de l’abrogation, essentielle pour comprendre le coran et ne pas se faire enfumer | Dreuz.info — janvier 2, 2013 @ 6:24 | Répondre

  10. […] Source: Pourquoi revenir sur cette règle de l’abrogation?  Parce qu’elle constitue une clé absolument indispensable pour la compréhension du Coran et donc de l’islam. Si on ne connaît pas le sens de cette règle fondamentale, on ne peut qu’être déconcerté ou découragé devant les nombreuses contradictions présentes dans le livre saint des musulmans ; on risque également de se faire « rouler dans la farine » lors de discussions avec des musulmans rusés et/ou malintentionnés. […]

    Ping par La règle de l’abrogation, essentielle pour comprendre le coran et ne pas se faire enfumer » Savoir ou se faire avoir — janvier 12, 2013 @ 7:54 | Répondre

  11. Je suis assez étonné que toutes ces discussions aient lieu en français avec des « traductions » de la Parole d’Allah car « peut-on traduire l’intraduisible » !

    Commentaire par Letavan — février 1, 2013 @ 5:24 | Répondre

    • Ah revoilà la fable du coran qui serait intraduisible et ne serait lisible qu’en arabe. Donc un vrai musulman, un orthodoxe est obligatoirement arabophone mais alors le milliard de musulmans qui ne sait pas lire l’arabe ne peuvent être musulmans. Heureux d’apprendre qu’il n’y a que, en gros, 200 millions de vrais musulmans, les arabophones. Quelle bonne nouvelle!

      Commentaire par sementic — février 5, 2013 @ 7:42 | Répondre

  12. […] Par SITASECURE  […]

    Ping par Sentinelle-Resistante — septembre 18, 2013 @ 6:23 | Répondre


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :