SITAsecure

juin 29, 2010

La mosquée d’Alfortville déclarée illégale.  » la légalité je m’en tape… » Dixit le maire!

Le tribunal déclare illégale la mosquée d’Alfortville

Tout commence en octobre 2006, quand le conseil municipal de la ville décide d’allouer des fonds pour la construction d’un lieu d’accueil au bénéfice d’une association algérienne. Son coût ne passe pas inaperçu : plus de 700.000 €. Après étude du plan, des élus de l’opposition s’aperçoivent que l’espace associatif projeté ressemble curieusement à un lieu de culte : salle de prière, local pour les ablutions… Ils déposent alors un recours devant le tribunal administratif. Quatre ans plus tard, se fondant sur la loi de séparation des Eglises et de l’Etat (1905), ce dernier vient de juger que le bâtiment construit est bel et bien une mosquée et que son financement par la mairie est illégal, tout comme la convention d’occupation qui permet à l’Association des musulmans d’Alfortville (AMA) de jouir des lieux.

« Je ne mène pas une croisade contre l’islam. S’il s’agissait d’une église ou d’une synagogue, ce serait la même chose. Je pars simplement du principe que c’est contraire à la loi. Je me suis inscrite dans une démarche d’utilisation des finances de la commune » explique Catherine de Rasilly, conseillère municipale sans étiquette, à l’origine de la plainte déposée contre le projet. « Nous n’avons pas assez de crèches, pas suffisamment d’écoles. Il y avait mieux à faire que de financer un lieu de culte », juge l’élue, avant de conclure : « Il faut rendre aux habitants la jouissance de ce bâtiment qui a été payé avec leurs impôts. » Une demande que n’entend pas satisfaire l’actuelle équipe municipale.

(…) Réné Rouquet, le député maire (PS) d’Alfortville. (…)

« Etre dans la légalité, je m’en tape, et si je dois aller devant le tribunal, je m’en fous ! »

(…) Direction l’église Notre-Dame (…) Les musulmans qui vivent ici ont besoin d’avoir des lieux de culte décents, qui ne soient pas des garages », reconnaît Pierre-Edouard Le Nail, le curé de l’église. (…) Je pense qu’il est nécessaire de redéfinir les règles du jeu pour l’ensemble des communautés. La laïcité impose, de temps en temps, des critères trop stricts, trop bornés », juge le prêtre. (…)

Source : http://www.francesoir.fr/religion/alfortville-la-mosquee-declaree-illegale

Dès le jeudi 28 décembre 2006, les patriotes lançaient une action (pas encore appelée SITA à l’époque) contre cette mosquée d’Alfortville :

Consulter l’action

Depuis 2006, l’action étant toujours en ligne (et bien placée lors d’une recherche « mosquée Alfortville ») forcément un « certain nombre » d’internautes a participé, donc forcément, par le simple truchement du hasard, un « certain nombre » de ces courriers ancètres de SITA est arrivé sur le bureau d’un « certain nombre » de conseillers municipaux, majorité et opposition confondus.

Nul doute que ce « certain nombre » de courriers à joué un rôle, aussi minime soit-il, dans la prise de conscience des plus courageux élus municipaux non-socialistes et contribué à leur décision de saisir le tribunal administratif.

Les liens essentiels de l’action étant encore à jour, les élus socialistes étant toujours aussi bornés et à plat-ventre devant l’islam (on n’en attendait pas moins d’eux…), vous pouvez sans hésiter participer de nouveau à cette action.

Pour imprimer le texte de 2 pages à partir du navigateur cliquer (–>) successivement sur Fichier (coin supérieur gauche du navigateur)–>Aperçu avant impression; choisir pour échelle 80%–>Imprimer; cocher page 1 puis –>OK pour imprimer la page 1 enfin idem pour la page 2.

Quelques petites corrections manuelles s’imposent cependant du fait… :

– que la mosquée est maintenant construite

– et que l’indigne député-maire socialiste Réné Rouquet à déclaré « Etre dans la légalité, je m’en tape, et si je dois aller devant le tribunal, je m’en fous ! »

Par conséquent :

– Barrer le paragraphe La mosquée est actuellement en construction, rue de Nice, mais pour cacher que c’en est une, le permis de construire proclame le mensonge officiel de construction d’un « équipement de quartier ».

– Sous la mention « Ils sont morts de trouille… », entourer grassement, ou surligner, le paragraphe complet

Et ils ont bien raison, sauf qu’ils se trompent de cause. C’est de la réaction des Français dont ils devraient avoir peur, et pas seulement à cause des élections, car il n’y a nul besoin d’être musulman ou assimilé pour se livrer à des exactions. Pour l’instant ce ne sont que des têtes de porcs qui, de loin en loin, balisent certains chantiers de mosquée, comme à Belfort. La révolution de 1789 a cependant montré que, de proche en proche, ce pouvait être d’autres têtes de cochons n’ayant pas balisé à temps, qui, au final, pouvaient servir de décoration.

puis rajouter à la suite, en rouge sanglant, « parce que » suivi de la citation de l’indigne député-maire socialiste Réné Rouquet « Etre dans la légalité, je m’en tape, et si je dois aller devant le tribunal, je m’en fous ! »

Cela devrait amener tous les élus qui recevront ce courrier à réfléchir sur leur avenir… et donc celui de leur mosquée.

Une nouvelle cible s’est auto-designée à votre juste courroux : Pierre-Edouard Le Nail, le curé de l’église Notre Dame d’Alfortville

Vous trouverez son adresse postale sur l’annuaire pagesjaunes.fr en recherchant Quoi, Qui paroisse notre dame Alfortville.

Publicités

juin 28, 2010

Résistance républicaine : opération « non au halal »

Acheter halal c'est payer l'impôt islamiqueAcheter halal c’est payer l’impôt islamique

Nous reprenons ici l’action de Christine Tasin initiée sur son blog:

http://christinetasin.over-blog.fr/article-resistance-republicaine-operation-non-au-tout-halal-52959506.html

Trop c’est trop. Partout se multiplient les ventes de produits halal et uniquement halal, les  barbecues halal, organisés par des municipalités, tant qu’à faire, pourtant garantes a priori de la séparation du public et du privé seul domaine où la religion doit avoir droit de cité.

C’est ainsi que, peu à peu, on habitue les habitants de ce pays à trouver normal de consommer de la viande d’animaux tués de façon abominable pour complaire à une tradition barbare et moyennageuse, de financer les mosquées qui sont seules habilitées à estampiller halal les viandes en prélevant leur dîme au passage et de suivre, que cela leur plaise ou pas, quelle que soit leur confession, quelle que soit leur croyance, un rite correspondant à la charia musulmane, qui s’impose ainsi peu à peu à tous.

Trois exemples graves ci-dessous. Nous vous invitons à vous manifester, à écrire aux personnes concernées, à leur demander des comptes et des rendez-vous et à écrire pour protester à vos députés. Signalez-nous tout autre manquement à la laïcité que vous connaîtriez afin que nous puissions réagir et agir.

1 ) La Mairie de Dijon organise un barbecue géant halal à l’occasion d’un tournoi de foot-ball !

Nous vous invitons à dire votre façon de penser au Maire socialiste, François Rebsamen, à protester auprès de tous les socialistes que vous connaissez et à laisser un message rue de Solférino.

2 )  Toujours à Dijon

Le hasard m’a amenée à aller faire des courses, deux fois à quelques semaines d’intervalle dans le supermarché Casino, boulevard Clémenceau, à Dijon. Et, à chaque fois, au rayon des surgelés, les seules boulettes de viande disponibles sont des boulettes halal.

Ce qui signifie que celui qui n’a pas de voiture ou qui, plus simplement encore, n’a pas envie d’aller dans les centres commerciaux de la périphérie devra soit se passer de boulettes de viande (c’est ce que j’ai fait), soit consommer halal. J’ai envoyé lettre de protestation (ci-dessous) au directeur du supermarché (sans réponse à ce jour) et je vous encourage à faire de même.

3 ) Encore un scandale lors d’un tournoi de football. Une de mes correspondantes me signale que lors d’un tournoi de football à Lattes, près de Montpellier, les 22/23/24 mai, les enfants ont dû manger halal car il n’y avait rien d’autre. Il paraît que le Président de la ligue, M. Gaubert, est très fier parce que « au fil des ans l’AS Lattes s’est forgée une flatteuse réputation d’ouverture à des valeurs de citoyenneté ». Si la citoyenneté c’est obliger des non-musulmans à manger halal, il y a du souci à se faire… Je vous propose également d’écrire au maire de Lattes, monsieur Cyril Meunier, pour protester.

C’est la nouvelle façon de voter: http://directdemocratie.wordpress.com

Action SITA : imprimer, poster - La nouvelle façon de voter

Exemple de lettre à envoyer au directeur du Casino de Dijon

à   Monsieur le Directeur,

Supermarché Casino

12 Bd Georges Clémenceau

21000 Dijon

Monsieur le Directeur,

Bien que n’habitant pas Dijon, je viens souvent faire mes courses dans votre magasin. Or, c’est la deuxième fois que je souhaite acheter des boulettes de viande surgelées et que je ne peux le faire car vous ne proposez que des boulettes halal, ce qui est et choquant et scandaleux.

D’abord vous obligez tout un chacun à suivre des préceptes religieux qu’il n’a pas choisis, ensuite vous financez de manière illégale des mosquées puisque ce sont les mosquées qui gèrent le commerce halal, prélevant leur dîme au passage, enfin vous donnez votre caution à un système horrible qui empêche que l’on étourdisse les animaux avant de les tuer.

J’ose espérer que dorénavant vous ferez en sorte auprès de vos fournisseurs de laisser le choix à tous.

Avec mes salutations républicaines

————————————————

Exemple de lettre à envoyer au maire de Montpellier (et/ou ) de Dijon en adaptant le contenu

Monsieur le Maire

Mairie

1 Av de Montpellier

34970 Montpellier

Monsieur le Maire,

Je viens d’apprendre que lors du tournoi de football organisé à Lattes les  22/23/24 mai, les enfants, qu’ils soient musulmans ou pas, ont dû manger halal car il n’y avait rien d’autre. C’est une atteinte très grave au principe de laïcité et de liberté de conscience, puisque les organisateurs ont ainsi obligé tous les présents à pratiquer à leur corps défendant une religion, à la subventionner en payant dans le prix la dîme prélevée par la mosquée donnant l’agrément et à encourager ipso facto la méthode barbare employée pour tuer les animaux.

Je vous prie instamment de bien vouloir éviter à l’avenir une telle faute indigne d’un représentant de la République laïque.

Je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations républicaines.

juin 23, 2010

Conférence anti-jihad internationale à Zurich: l’Occident s’organise

Counter Jihad Conference 2010 – Zurich

Pour  lutter contre le jihad ainsi que  l’islam et sa loi la charia

une dizaine de nations étaient représentées à la conférence de Zurich.



La conférence annuelle organisée par l’Alliance internationale des libertés civiles (International Civil Liberties Alliance http://www.libertiesalliance.org/)  a eu lieu près de Zurich, en Suisse les 12 et 13 Juin 2010. Plus de détails sur cette conférence importante et productive suivront prochainement sur ce site et plus au Gates of Vienna.

Articles about the conference:

Slouching Towards Zurich

English Defence League (EDL) Attend International Conference In Zurich

English Defence League Represented At Counter Jihad Zurich 2



La réunion de cette année des activistes anti-jihad Européens s’est assemblée dans la matinée de samedi dernier, dans une banlieue de Zurich. Comme j’en ai l’habitude, je suis arrivé deux jours plus tôt pour me remettre du décalage horaire et visiter les lieux avant de commencer à travailler sérieusement. Vendredi matin, sous la direction experte d’un participant local Suisse, j’ai fait un tour de Zurich avec d’autres personnes qui sont arrivées en avance pour la réunion.

La ville de Zurich se trouve dans la partie germanophone de la Suisse, à l’extrémité nord d’un lac étendu nommé Zürichsee, où il est rejoint par une rivière appelée Limmat. Ce site est peuplé depuis environs 5000 av. J.C. et la cité actuelle a été fondée il y a plus de deux mille ans par les Romains, qui lui ont donné le nom de Turicum.
Nous avons marché de la gare principale jusqu’au lac, puis nous avons suivi Limmat jusqu’à Grossmünster, la grande cathédrale de Zurich.
Zurich 1
La tour sud de la cathédrale était ouverte aux visiteurs, et les membres les plus aventureux de notre groupe se sont lançé dans la longue ascention d’un escalier en spirale jusqu’au point panoramique tout en haut, où nous avons eu droit à une vue spectaculaire de la cité de toutes parts. Ci-joint l’horizon au nord-ouest.
Zurich 2
Nous avons passé le reste de l’après-midi à errer dans les rues étroites de la vieille ville, nous arrêtant occasionnellement pour nous rafraichir avec de la nourriture et des boissons aux terrasses de plusieurs cafés.
Zurich 3Tandis que nous marchions dans Zurich et ses environs, j’ai remarqué que les quartiers hors des principales zones touristiques ont aussi bénéficié d’un enrichissement culturel. Les boutiques de kebabs et les pizzerias sont souvent gérées par des turcs, et des foules d’hommes assis devant nous ont jeté des regards noirs tandis que nous passions en face d’eux. Les hijabs étaient visibles dans les rues – et, ainsi que je l’ai signalé hier, pouvaient aussi être vus sur des membres du personnel de la sécurité dans les aéroports.
Dans les grandes lignes cependant, Zurich semble de n’avoir été que légérement enrichie, comparé à Vienne, ou pire encore, Londres. A l’inverse de Copenhague – où toutes les pizzerias appartiennent à des arabes – il y a des pizzerias italiennes dans la ville et les banlieues qui sont bel et bien gérées par des italiens.
Les Suisses ont de la chance d’avoir agi et passé l’interdiction de construire des minarets alors que le pays en est encore aux premiers stages de son islamisation. Avec l’influence grandissante du Parti Populaire Suisse, la Suisse a encore une chance d’éviter la mauvaise passe dans laquelle se trouvent la plupart des pays d’Europe de l’Ouest.
***
Samedi matin, nous en sommes venus au fait. Je connaissais déjà nombre de participants, mais notre emplacement a permis aux contingents français et allemands de participer avec plus de facilité, et j’ai pu faire la connaissance d’un certain nombre de gens avec lesquels je n’avais communiqué auparavant que par mail ou via skype.
Les délégués présents incluaient :
Autriche Elisabeth Sabaditsch-Wolff
Danemark Hans Erling Jensen
Kepiblanc
Rolf Krake
France Cyber-Résistant
Gandalf
Radu
sementic 77 (représentant la galaxie SITA)
Germanie
Conny Meier
Liz
nockerl
Rabea
Suisse Christine
Kitman
UK Gaia
Aeneas
Outre les personnes listées ci-dessus, il y avait des participants de Norvège et de Suède, et des représentants du SVP, de l’EDL et de Lega Nord étaient aussi présents. La Belgique et les Pays-Bas étaient au milieu d’élections importantes, et n’ont malheureusement pas envoyé de délégués à la réunion.
Elisabeth Sabaditsch-Wolff est déjà connue de nos lecteurs habituels, et il se peut que vous vous souveniez de Han Erling Jensen, l’astucieux Danois qui a engagé un contre-procès contre les héritiers de Mohammed pour avoir insulté des infidèles. Ca a été un plaisir de rencontrer enfin Gandalf du VV&D, ainsi qu’un nombre d’autres activistes anti-jihad français que je n’avais connu préalablement que par mail ou par skype. Kitman, l’expert de la vidéo qui travaille régulièrement avec Vlad Tepes, était disponible pour parler des médias. Deux des sites d’actualités germanophones les plus importants, « Politiquement Incorrect » et « Nouvelles Européennes » ont envoyé plusieurs représentants pour intervenir sur les médias alternatifs.
Je ferai le rapport des sessions individuelles plus en détails dans d’autres posts, mais un bref récapitulatif s’impose. Comme les réunions à Vienne et Copenhague, les sessions fonctionnaient principalement comme des ateliers, avec des discussions générales et modérées sur un format de table ronde. Il a été souligné que sous la répression actuelle du régime du politiquement correct, nos activités font de nous des dissidents. Un totalitarisme naissant – dans lequel s’exerce un contrôle d’état des deux côtés de l’Atlantique par l’intermédiaire des bénéfices sociaux et financiers de l’état – nous aménera petit à petit dans un genre de samizdat.
En gardant à l’esprit ces conditions repressives, plusieurs des sessions ont été centrées sur les moyens de contourner le MSM pour répandre la vérité sur les dangers de l’islamisation. Pour le moment, jusqu’à ce que nos pays mettent en place la censure internet qui existe en Chine, les médias de l’actualité sont notre plus grand espoir. Youtube et d’autres services de vidéo en ligne sont particulièrement importants pour répandre le virus de l’information dissidente.
Aeneas a fait une présentation de la Ligue de Défense Anglaise (English Defence League), qui a monté l’opération anti-jihad populaire la plus réussie que l’on ait vu pour l’instant en Occident. L’EDL se sert des médias alternatifs pour contourner le mur des reportages négatifs de MSM, et organise ses membres pour lancer des actions collectives par l’intermédiaire de divers stratégies de communication – forums en ligne, facebook, e-mails, SMS, etc. Les méthodes de l’EDL ont tant de succès que le groupe peut lever presque instantanément un rassemblement local de ses membres en réponse aux dernières nouvelles. Ils ont appris cela de leurs adversaires musulmans, notoires pour leur génération d’émeutes éclair.

Gandalf de VV&D a présidé un atelier sur l’Alliance pour Stop la Sharia. La constitution française est basée sur la laïcité, qui est le principe de sécularisme abolu dans le gouvernement. Dans la laïcité, l’Islam ne peut pas être officiellement attaqué, puisque la religion se trouve hors de la sphère étatique. Cependant, étant donné que la sharia est un système légal, elle peut être l’objet d’un examen constitutionnel. De plus, il est facile de prouver qu’elle viole la Constitution Française.
L’initiative anti-sharia se concentre donc entièrement sur la Sharia, et ne mentionne jamais l’Islam. En évitant la religion pour se concentrer sur la loi, nous pouvons démontrer que la Sharia viole la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, la Convention Européenne des Droits de l’Homme, la Charte des Droits et Libertés (Bill of Rights) anglaise et américaine, et la Déclaration Française des Droits de l’Homme. Si nous passons à côté de la question religieuse, l’Islam devient tout à fait vulnérable à une attaque concertée sur ses tenants légaux antilibéraux – qui sont un élément inévitable de ses Ecritures.
Dimanche après-midi, un membre du parlement du Parti Populaire Suisse (Schweizerische Volkspartei ou SVP), ou encore Union Démocratique du Centre (UDC), a pris la parole devant les participants de la réunion. Il a mené une discussion sur la campagne réussie de son parti pour le référendum qui a interdit la construction de nouveaux minarets. Il a encouragé les délégués d’autres pays à suivre l’exemple Suisse et se servir de la démocratie directe dans leur combat contre l’islamisation. La constitution Suisse permet aux citoyens d’exiger un référendum à l’échelle nationale sous réserve d’obtenir un nombre suffisant de signatures sur une pétition, mais tous les pays Européens n’admettent pas ce genre d’initiatives. La Suisse, cependant, n’est pas le seul pays à disposer d’une telle possibilité, et l’UE elle-même a des dispositions de prévues pour les référendums des citoyens.
Les autres sujets abordés pendant les sessions de ce week-end ont inclus la législation parlementaire, la liberté de parole, la collecte de fonds, l’OSCE, et la menace croissante de la Turquie.
Comme il est d’usage dans ces réunions, certaines des conversations les plus animées et intéressantes se sont produites pendant le déjeûner ou en soirée, quand les délégués ont partagé leurs idées et comparé leurs points de vue en mangeant et en buvant. J’ai appris de la délégation française que la propagande officielle du gouvernement Français est en grande partie inefficace, que le peuple n’est pas abusé, et qu’il ne croit plus les mensonges officiels. Le sentiment se fait sentir que le pays s’approche du point critique et que l’opinion publique est sur le point de se renverser fondamentalement.
La même idée a été exprimée par des délégués d’autres pays. Dans toute l’Europe, la propagande officielle perd de son efficacité, ce qui explique pourquoi les médias deviennent de plus en plus subjectifs. Les dénonciations de partis et d’hommes politiques politiquement incorrects deviennent de plus en plus perçantes, avec Geert Wilders et son PVV étant qualifiés de ‘rats » par les médias Allemands, depuis les récents succès électoraux du PVV. La démonisation de l’EDL par la BBC et autres médias Britanniques se resserre, mais ne fonctionne plus. Même la Suède fait face à une prise de conscience publique croissante du problème islamique.
Dans tout ceci la crise financière est sous-jacente, et cela pourrait être un proche déclic pour les évolutions à venir. C’est le facteur imprévisible – si l’euro et le système bancaire tiennent encore quelques années, l’avantage démographique dont jouit l’Islam ne peut qu’augmenter, et rendre les comptes d’autant plus terribles quand ils se produiront enfin.
Dans tous les cas, les événements qui se sont produits dans les Pays-Bas, en Suisse et en Grande Bretagne montrent que le changement commence déjà. Depuis que j’ai commençé à participer à ces réunions il y a trois ans, plus de changements se sont produits que je ne l’aurais jamais cru possible. Etant donné le potentiel actuel pour des évenements cataclysmiques – une bombe nucléaire iranienne, par exemple, ou l’écroulement d’une devise majeure – prédire ce qui va arriver dans les cinq prochaines années est tout sauf possible.
But as to risings, I can tell you why.
It is on contradiction that they grow.
It seemed the best thing to be up and go.
Up was the heartening and the strong reply.
The heart of standing is we cannot fly.
Une fois de plus, je voudrais remercier tous ceux dont les donations m’ont permis de me rendre à Zurich pour la réunion de cette année. Vous savez qui vous êtes, et vous avez droit à ma plus profonde gratitude.
Source: http://webresistant.over-blog.coml

juin 17, 2010

Daniel Vaillant: Ouh le gros menteur!

juin 14, 2010

Abattage barbare et halal obligatoire pour tous: 11 associations demandent à Nicolas Sarkozy d’agir sinon….Gare à la rentrée!

Monsieur le Président de la République, La viande issue des abattages rituels ne se limite plus aux marchés «halal » et « casher ». Elle se retrouve désormais dans les circuits classiques (boucheries, grandes surfaces,
cantines, restaurants) sans aucune mention informative pour le consommateur, ce qu’a confirmé Monsieur le ministre de l’Alimentation dans sa réponse à une question parlementaire, publiée le 1er décembre 2009 au Journal Officiel de l’Assemblée Nationale. Les organisations de protection animale dénoncent publiquement cette tromperie des consommateurs qui n’a jusqu’à ce jour entraîné aucune
réaction des services de l’Etat
.

Un Etat laïque doit pourtant garantir, au-delà de la liberté des cultes, la liberté de conscience de chaque citoyen. Or, si 72 % des français désapprouvent la dérogation permettant de ne pas étourdir les animaux avant leur abattage*, combien de nos compatriotes savent que cette « dérogation » pour motifs rituels à l’obligation d’insensibilisation des animaux avant leur saignée est devenue une règle quasi générale ?
En France, déjà 50 % des ovins sont égorgés conscients et donc sensibles à la douleur. En Belgique, près de 100 % ! Demain, si rien n’est fait, il en sera de même en France pour tous les animaux de boucherie.
Au-delà de la nécessaire transparence des pratiques, il convient de prendre la mesure de la souffrance animale qui en résulte. Selon la récente expertise scientifique collective de l’INRA sur la douleur animale, un nombre
significatif d’animaux perdent conscience lentement après leur égorgement : jusqu’à… 14 minutes chez des bovins !
Or, pour tenir des cadences de production économiquement rentables, dans la majorité des abattoirs, l’animal est suspendu sur la chaîne de découpe dans la minute suivant le début de sa saignée, alors qu’il est toujours
conscient et sensible à la douleur.
D’après la Fédération vétérinaire européenne : « l’abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toute circonstance ». La Suisse, la Suède, l’Islande ou la Norvège ont ainsi interdit l’abattage rituel sans étourdissement sur leur territoire. Il y a quelques mois, la vicepremier ministre belge, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, s’est engagée à prendre ses responsabilités
et a déclaré, à la chambre des Députés : « Il est sûr que l’étourdissement avant l’abattage contribue à réduire la souffrance des animaux. Mon objectif est, dès lors, de généraliser cette pratique à tous les abattages ».

Monsieur le Président, nous attendons de vous un même engagement et des mesures concrètes comme celles que vous promettiez de prendre en décembre 2006, lorsque vous étiez ministre de l’Intérieur. Vous écriviez alors à plusieurs associations de protection animale : « Je souhaite que les animaux souffrent le moins possible lors de leur abattage. Je souhaite que, dans toute la mesure du possible, l’étourdissement préalable soit généralisé ».
Nous ne pouvons plus accepter de voir se banaliser une pratique cruelle qui ne relève plus de l’exception mais
tend à se généraliser pour tout type d’abattage, tout réseau de distribution, alors que les réglementations nationales et européennes imposent, depuis près de 40 ans, que les animaux soient étourdis avant d’être égorgés. Sans mesures effectives et rapides permettant de modifier les modalités des abattages rituels afin d’abolir la souffrance des animaux et de corriger le système opaque de distribution des viandes qui en sont issues, les associations signataires lanceront dès la rentrée une campagne unitaire d’information et de sensibilisation auprès des citoyens français.
Il nous revient en effet de militer pour une « objection de conscience » à la consommation de viande susceptible de provenir d’animaux qui n’ont pas été rendus insensibles à la douleur lors de leur abattage, puisque les motivations éthiques de ceux qui exigent l’insensibilisation des animaux ne sont pas respectées à l’égal des motifs davantage traditionnels que religieux de ceux qui la refusent.
Si les pouvoirs publics n’agissent pas, les consommateurs, une fois informés, n’auront d’autre solution que de suivre l’adage bien connu : « dans le doute… abstiens-toi » !
* Les Français et l’étourdissement des animaux avant leur abattage –Sondage IFOP réalisé du 8 au 10 décembre 2009 sur un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Abattage rituel
sans étourdissement :
Assez de promesses,
Place aux actes !

LETTRE OUVERTE à Nicolas Sarkozy
Le 10 juin 2010
Association Stéphane Lamart ; Confédération Nationale des SPA de France ; Conseil National de la Protection Animale ; Fondation 30 millions d’amis ; Fondation Assistance aux Animaux ; Fondation Brigitte Bardot ;
La Fondation Droit Animal, éthique et sciences ; Oeuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs ; Protection Mondiale des Animaux de Ferme ; Société Nationale pour la Défense des Animaux ; Société Protectrice des Animaux.

Si, comme la grande majorité des Français, l’abattage rituel et son cortège de barbarie ainsi que la viande halal obligatoire pour tous incluant l’impôt islamique vous révolte faites-le savoir à qui de droit en adoptant la nouvelle façon de voter: le vote reflexe, le vote permanent, le vote permanent. L’enveloppe est la nouvelle urne. http://directdemocratie.wordpress.com

Imprimez le texte PDF que l’on trouve à cette page: http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/tele/rep1/2010/lettre-ouverte-abattage-rituel-sarkozy.pdf, le signer lisiblement et l’envoyer à Monsieur le président de la République. Indiquer aussi vos coordonnées pour une éventuelle réponse.

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Elysée
55, rue du faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Rappelons que les courriers au Président de la République sont exemptés d’affranchissment.


 

juin 11, 2010

Chantal Brunel, plus collallahbo tu meures

Chantal Brunel (UMP)  désire t-elle encore se faire ovationner par la gauche caviar ?
Chantal Brunel est qui par ailleurs l’auteur d’un  livre « Pour en finir avec les violences faites aux femmes »  n’hésite pas à copiner avec un fou d’Allah et à soutenir le méga projet de la mosquée, du «centre socioculturel » mahométan de Roissy-en-Brie ! Quand on sait comment les islamistes traitent les femmes, et bien ça nous laisse rêveur. Au moins, on ne pourra pas reprocher à Chantal Brunel de ne pas savoir concilier l’inconciliable…
La Une de Minute du 9 juin est consacrée au scandale
Joachim Veliocas (observatoire de l’Islamisation) était présent à l’occasion de la pose de la première pierre de la mosquée de Roissy-en-Brie (dénommée pudiquement « équipement »par le Conseil général) et son incontournable « centre socioculturel » (7 salles de classes pour les enfants…), est financée en partie par le Conseil général (PS), le Conseil régional (PS) et les réserves parlementaire du député Brunel (UMP)

Quand Chantal Brunel vantait les mérites de la charia:
Chantal Brunel favorable à la finance islamique

 

http://directdemocratie.wordpress.com/
Vous désirez sauver le soldat Brunel par un moyen parfaitement légale et pacifique ? Et bien rien de plus simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir youtube.com ) Et c’est très efficace, voir http://www.geocities.jp/plateforme_sita_1/resultats.html .

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

Imprimer le texte du présent article (version pdf) Le document est logé à l’adresse suivante :  sauvons_le_soldat_brunel

Qui sont les destinataires ?

1) Chantal Brunel (UMP) : Vice-Présidente de la commission spéciale chargée d’examiner la proposition de loi renforçant la protection des victimes et la prévention et la répression des violences faites aux femmes (sic) , membre du conseil régional (Ile-de-France) Vous pouvez la contacter via la boite postale de l’assemblée nationale : http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/fiches_id/267810.asp

2) Le président de l’association cultuelle ACMRB Mohamad Nasereddine :   Vous pouvez trouver les adresses de l’association sur la page web suivante (la couleur de mise en valeur est jaune)  : http://tinyurl.com/24he3o4 Vous pouvez également effectuer une petite visite de courtoisie sur le site de l’association et laisser un message sur le livre d’or : www.acmrb.com

3) Madame le maire de Roissy-en-Brie, Sylvie Fuchs: vous pouvez trouver l’adresse postale sur le site de la mairie : http://www.ville-roissy-en-brie.fr/mairie.asp?IdPage=5912 Vous pouvez aussi consulter le tombinoscope des élus de Roissy-en-Brie sur ce lien: http://www.ville-roissy-en-brie.fr/mairie.asp?IdPage=5913

4)  L’ambassade de la Syrie  en France:  pour trouver l’adresse postale , rien de plus simple : http://tinyurl.com/23b25ol « Les musulmans favorables à la loi sur le foulard sont des hypocrites» Citation du Cheik  Mohamed Saïd Ramadan Al Bouti professeur à la faculté de Sharia à l’université de Damas. Un islamiste pur et dur que la Syrie nous envoie à l’occasion de la pose de la première pierre de la mosquée de Roissy-en-Brie et tel est le personnage que Chantal Brunel fréquente…

Finition

Avec un timbre ordinaire  vous pouvez mettre 2 feuilles dans l’enveloppe alors ne vous privez pas du plaisir d’y ajouter une deuxième feuille où vous pourrez imprimer un des textes suivants…..

– une présentation de la psychologie des musulmans http://tinyurl.com/5KXHU6

ou : – (un petit dessin vaut mieux qu’un long discours) un dessin de steph Bergol adapté à la situation. Large choix sur http://bergolix.wordpress.com/

Mettre le tout dans une enveloppe, timbrer, envoyer.

Sauvons les soldats perdus de l’UMP !

Vous pouvez bien évidemment répéter l’opération à volonté tant que vous avez des timbres, des enveloppes, du papier, de l’encre dans votre imprimante et un peu de temps.  Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Pour ce qui concerne les autres actions SITA en cours : http://www.geocities.jp/plateforme_sita_1/switch.html

Aide à domicile : vous avez du mal à suivre les instructions des actions SITA ? [Faites comme les mahométans : ne cherchez pas à comprendre, faites seulement ce qui est écrit, exactement comme il est écrit de le faire.]



juin 8, 2010

Baux emphytéotiques administratifs: la législation

Filed under: Lâcheté politique,Loi de 1905 bafouée,Résistance — sementic @ 10:01

On voit bien, par ces textes, que la plupart des décisions de conseils municipaux d’accorder à des associations  musulmanes un bail emphytéotique pour un terrain afin d’y construire une mosquée est illégale et que cela offre un angle d’attaque devant le Tribunal Administratif.

voir à la fin de cet article  les 3 exemples de BEA annulés par un Tribunal Administratif suite à un recours de la Libre Pensée.

Source: La Fédération Nationale de la Libre Pensée http://www.fnlp.fr/spip.php?article170
avec des commentaires en italiques.

Note N°2 – Entrevue à Matignon

Objet : Les baux emphytéotiques
mercredi 9 janvier 2008
par federation nationale

Aux termes de l’article L. 1311-2 du code générale des collectivités territoriales (CGCT), issu de la loi n° 88-13 du 5 janvier 1988 d’amélioration de la décentralisation, « Un bien immobilier (bâtiment ou terrain) appartenant à une collectivité territoriale peut faire l’objet d’un bail emphytéotique prévu à l’article L. 451-1 du code rural, en vue de l’accomplissement, pour le compte d’une collectivité territoriale, d’une mission de service public* ou en vue de la réalisation d’une opération d’intérêt général* relevant de sa compétence […] ». Au mépris du principe de codification à droit constant, cet article a été complété par une série de dispositions nouvelles, à la faveur de la publication du code général de la propriété des personnes publiques (CG3P) par l’ordonnance du 21 avril 2006. Désormais un bail emphytéotique peut être conclu « en vue de l’affectation à une association cultuelle d’un édifice du culte ouvert au public […] » ( il est ici question d’un édifice et non pas d’un terrain)

Depuis de nombreuses années, des communes se sont appuyées sur l’article L. 1311-2 du CGCT pour consentir à des associations cultuelles, le plus souvent pour un euro symbolique ou un prix dérisoire, des droits immobiliers réels sur des terrains municipaux servant d’assiette pour l’édification de bâtiments destinés au culte public. La Libre Pensée a toujours considéré que les délibérations prises pour autoriser les maires à signer dans de telles conditions les baux en cause étaient illégales. Non seulement la construction d’un édifice cultuel ne constitue pas une mission de service public ni même une opération d’intérêt général, en tant précisément qu’elle vise la satisfaction d’un intérêt privé, mais l’aide indirecte résultant de l’attribution de droits immobiliers réels sur des terrains communaux pour un tarif très inférieur à celui du marché s’apparente nécessairement à une aide indirecte aux cultes, contraire à l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 qui interdit de les subventionner.

La possibilité désormais légalement offerte aux collectivités d’affecter à une association cultuelle par bail emphytéotique un bâtiment communal consacré à la célébration publique du culte constitue bien aux yeux de la Libre Pensée un recul de la laïcité. Toutefois, l’ordonnance du 21 avril 2006 n’a en rien modifié la situation antérieure que nous venons d’exposer en ce qui concerne les terrains. En outre, l’affectation au culte par emphytéose d’édifices municipaux ne dispense pas les collectivités d’exiger du bénéficiaire un loyer conforme à la situation du marché, sous peine de contrevenir à l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905.

(ce qui suit ne contient que des recommandations de la commission Machelon au gouvernement qui n’ont évidemment pas force de loi)

La commission présidée par le professeur Machelon a mesuré les difficultés actuelles. Après avoir admis au passage qu’une redevance d’occupation du bien loué très inférieure au prix du marché constitue une aide indirecte, elle recommande d’étendre le plus largement possible le champ de l’article L. 1311-2 du CGCT relatif aux baux emphytéotiques, initialement restreint à la seule réalisation de missions de service public ou d’opérations d’intérêt général, puis élargi à « l’affectation à une association cultuelle d’un édifice ouvert au public », par l’ordonnance du 21 avril 2006. La commission souhaitant aller plus loin encore propose au gouvernement non seulement de rendre possible la signature d’un tel bail avec des associations relevant du régime de droit commun établi par la loi de 1901, et non des seules associations cultuelles, mais aussi en vue de la construction même d’un édifice cultuel. Ainsi la pratique de nombreuses communes consistant à donner à bail par emphytéose les terrains d’assiette de tels bâtiments serait légalisée.

Pour rendre ce nouveau dispositif tout à fait cohérent, la commission présidée par le professeur Machelon suggère aux pouvoirs publics d’autoriser toutes les collectivités territoriales et non plus seulement celles des « nouvelles zones » à consentir parallèlement des garanties d’emprunt aux personnes morales désirant édifier un lieu de culte. De même, au terme de la location du terrain, une option d’achat du bien donné à bail serait offerte à l’occupant. En quelque sorte, assortie d’une caution couvrant le risque financier des organismes susceptibles d’octroyer des prêts à la construction aux représentants des religions, il s’agit de créer une espèce de location vente des terrains appelés à recevoir les édifices cultuels à élever, concédés pour une longue durée et n’en doutons pas à bas prix.

La Libre Pensée ne peut qu’inviter les Pouvoirs publics à renoncer à ce projet. S’il devait aboutir, ce faux « aménagement technique » entraînerait un coin enfoncé dans le cadre juridique d’ensemble garantissant la laïcité et serait un élément de nature à fragiliser encore davantage la loi du 9 décembre 1905. La Libre Pensée demande même d’abroger la disposition introduite par l’ordonnance du 21 avril 2006 relative à l’affectation d’un bâtiment communal au culte public.

*Pour obtenir des précisions sur les termes  mission de service public et opération d’intérêt général aller à cette page: http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=936

3 exemples de BEA annulés par un tribunal Administratif:

À Montélimar dans la Drôme

La municipalité décide d’octroyer, à une association cultuelle musulmane, un bail emphytéotique pour un terrain permettant la construction d’une mosquée, moyennant un loyer annuel de 1 euro. La Libre Pensée dépose immédiatement un recours devant le Tribunal administratif. La Municipalité décide alors de renoncer à cette proposition. Elle « devrait » donc vendre un terrain au prix de 190 000 euros pour permettre cette construction. Ce qui ne pose aucun problème à la Libre Pensée qui a toujours condamné les refus de permis de construire pour les mosquées pour des motifs liés à la xénophobie.

À Tournon dans l’Ardèche

La municipalité, en date du 9 février 2006, décide d’octroyer un bail emphytéotique à une association culturelle arabo-islamique pour construire une mosquée, moyennant un loyer annuel de 1 euro. La Libre Pensée obtient, par le Tribunal administratif, en date du 15 mai 2008, l’annulation de cette délibération. Premier round. L’association islamique fait appel de ce jugement et réclame 2 000 euros à la Libre Pensée. La Cour administrative d’appel de Lyon, le 16 février 2010, confirme alors la décision de première instance qui annule le bail emphytéotique, en vertu de l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905, et condamne l’association musulmane et la municipalité de Tournon à verser, chacune, 800 euros à la Libre Pensée. Deuxième round.

À Cergy dans le Val d’Oise

La municipalité de Cergy décide de consentir un bail emphytéotique à la fédération musulmane de Cergy pour un terrain de 2 350 m² pour un loyer annuel de 657,88 euros. Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise, en date du 10 mars 2010, considère qu’il y a eu violation de l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 et annule, en conséquence, la délibération de la municipalité.

juin 1, 2010

Mosquée d’Annemasse: réponse au communiqué du CCMA

Communiqué du CCMA (Centre Culturel des musulmans d’Annemasse): http://www.mosquee-annemasse.org/infos-pratiques/Communique01.html

Etude critique de ce communiqué montrant les pseudo-arguments habituels des musulmans mis à mal par nos soins.

Communiqué du CCMA en noir avec nos réponses en rouge et nos ratures en noir.

Liberté d’expression et liberté religieuse

Nous découvrons, depuis quelques jours une certaine agitation politico-médiatique autour de notre projet de mosquée. En effet, ce projet, pourtant assez ancien, suscite des propos d’une rare violence à l’encontre des musulmans d’Annemasse. d’une idéologie antidémocratique, antilaïque dans ses textes fondateurs: l’islam et sa loi la charia. Toujours cette « grosse ficelle » de certains musulmans de vouloir assimiler la critique d’une idéologie c’est à dire de  l’encre sur du papier qui véhiculent des idées à un racisme envers des hommes,  les adeptes de cette idéologie. Et comment les musulmans pourraient-ils former une race alors que parmi eux il y a des noirs des jaunes et des blancs. Décidément la ficelle est un peu grosse, elle est usée jusqu’à la corde et elle n’abuse plus personne.

Ci-dessous le lien sur un article du blog Annemasse-Avenir :

Annemasse-Avenir (merci de la publicité pour ce site)

D’autres blogs parlent de notre projet avec des propos tout aussi haineux à l’encontre des musulmans : de l’islam

Français de France , Erebe

Les contenus des ces blog ne sont que mensonges (lesquels?), procès d’intention (lesquels?) et agressions gratuites (lesquelles?) contre les citoyens musulmans de l’agglomération d’Annemasse et contre le CCMA.

Jamais la moindre critique précise à laquelle on pourrait facilement répondre mais cette pratique récurrente de certains musulmans à jouer les victimes qui, désormais, n’abuse plus personne.

Ce déferlement de courriels racistes, haineux et islamophobes islamovigilants sur le site d’une élue de l’opposition siégeant au conseil municipal d’Annemasse est inadmissible ! tout à fait admissible et normal en France qui est une démocratie où la critique d’une religion est permise, à contrario de ce qui se passe dans les théocraties islamiques comme l’Arabie où une critique de l’islam ou du coran est passible de la peine capitale. A-t-on jamais entendu nos amis musulmans d’Annemasse dénoncer ces pratiques barbares?

Si nous pouvons comprendre, qu’un certain nombre d’individus expriment leur crainte vis-à-vis d’un projet de construction de mosquée, les attaques sur notre liberté de conscience et notre façon de penser sont injustifiables. La constitution reconnait la liberté de conscience et de penser, certes, mais pour autant elle ne nous interdit pas  la critique des croyances. A chacun sa liberté.

«La France(…) assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances toute croyance  mérite  le respect en principe mais il faut la juger  à l’aune de ses conséquences pratiques . Sinon il faudrait respecter ceux qui croient en la supériorité de la race aryenne et qui ont amené la deuxième guerre mondiale! Non toute croyance n’est pas respectable si la pratique de cette croyance a des conséquences si néfastes. L’islam ne peut être respecté tant qu’il n’aura pas expurgé  les versets violents du coran derrière lesquels  les terroristes islamiques se réfugient pour justifier leurs actions.

(Constitution française)

«Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.»

(Déclaration universelle des droits de l’homme)

C’est fort de café de voir des musulmans invoquer la Déclaration universelle des droits de l’homme eux qui n’ont de cesse de la dénoncer, de la récuser à l’OCI (Organisation de la Conférence Islamique forte de 57 pays où figurent les pires dictatures islamiques comme l’Arabie, l’Iran et le Soudan) jusqu’à formuler en 1990  la Déclaration du Caire sur les droits de l’homme en Islam [1]dont voici un extrait en italique expliquant que le pieux musulman doit vivre suivant les préceptes de la charia qui, elle, est en opposition frontale avec les lois de notre République ne serait qu’au sujet de l’égalité homme/femme. L’islam considère-t-il la femme comme l’égale de l’homme? Nous sommes impatients de connaitre la réponse.

Soucieux de contribuer aux efforts déployés par l’humanité pour faire valoir les droits de l’homme dans le but de la protéger contre l’exploitation et la persécution, et d’affirmer sa liberté et son droit à une vie digne, conforme à la Charria;

Alors musulmans d’Annemasse à laquelle des 2 déclarations faites-vous allégeance vu qu’elles sont incompatibles. Lois de la République laïque ou charia? La loi des hommes ou la loi d’Allah? Il faut choisir.

Pour finir invoquer la liberté de changer de religion est savoureux de la part d’adeptes de l’islam qui selon la jurisprudence islamique punit de mort les apostats et cela pour les 4 écoles de jurisprudence: Malikite, hanafite, Chafiite, Hanbalite.

Alors ignorance ou takia(dissimulation, falsification, toutes choses autorisées voire encouragées par l’islam s’il s’agit de berner le kafir de base pour faire prospérer l’islam)?  On est en droit de se poser la question.

Sources:

[1] http://www.aidh.org/Biblio/Txt_Arabe/inst_org-decla90.htm

[2] http://www.aidh.org/Biblio/Txt_Arabe/inst_cons-decla81_1.htm


Notre engagement depuis toujours

L’engagement citoyen(Un citoyen français doit reconnaitre la prévalence des lois de la République sur la charia car la France est une et indivisible et donc ne peut être régie par 2 lois contradictoires. Est-ce votre cas membres du CCMA?) du CCMA n’est plus à prouver. Les valeurs que défend le CCMA sont en première page de notre site internet :

  • Ouverture d’esprit, humilité et respect de tous (Vraiment tous? Les juifs et chrétiens sont traités de singes et de porcs dans le coran sourate 5 verset 60. Drôle de respect).
  • Coopération avec tous ceux qui oeuvrent pour l’intérêt de la communauté musulmane.
  • Relations d’ouverture avec toutes autorités religieuses ou morales. (pour les enfumer avec les versets tolérants du coran tous abrogés par certains versets de la sourate 9)
  • Etablir des liens d’amitié et d’entraide avec des associations ayant des buts similaires.
  • Favoriser le dialogue et les relations entre les musulmans et les non musulmans. les koufars (infidèles, mécréants, associateurs=chrétiens).

Liberté, égalité, fraternité ainsi que les valeurs de la république ne sont pas de vains mots pour le CCMA( Le problème c’est que la loi de l’islam, loi que tout musulman se doit de suivre, la charia est incompatible avec nos lois républicaines). Notre association est présente depuis 1979. Elle entreprend des activités cultuelles, culturelles et sociales au grand jour et en toute transparence. Il n’y a pas eu le moindre incident, la moindre exaction de notre part depuis 31 ans d’existence. (C’est uniquement un problème de rapport de forces quand des musulmans sont peu nombreux ils se font discrets et au fur et à mesure que leur poids démographique croît leurs revendications se font plus insistantes avec possibilité alors qu’il y ait des incidents.)

Au regard d’une stigmatisation de plus en plus agressive, nous pouvons constater que les musulmans sont d’un très grand stoïcisme et d’une grande sagesse. La sagesse suprême serait que les musulmans  acceptent de prier chez eux et de se déplacer dans l’espace public  sans être autant d’étendards de l’islam.

Où est donc cette violence tant décriée ? Certainement pas à Annemasse !

Et ailleurs elle ne vous dérange pas la violence?

Par contre, les incendies criminels contre les mosquées du CCMA et de NOUR sont une réalité : >>Voir photos<<. (ces faits sont condamnables mais il y a aussi des églises profanées et là on entend moins vos protestations citoyennes)

Qui doit avoir peur de qui ?

Notre devoir citoyen

Par ce communiqué, et par l’affichage des liens en référence, le CCMA souhaite que les citoyens d’Annemasse prennent conscience qu’il est possible d’insulter et déshonorer 1,5 milliard d’êtres humains de confession musulmane de critiquer une idéologie antidémocratique, antilaïque maquillée en religion: l’islam et sa loi la charia, sans que cela émeuve les défenseurs des libertés individuelles, qui agitent aujourd’hui minarets, hijabs et burquas.

Mais qui est dupe ? Il faudra bien plus qu’une burqua pour camoufler les problèmes sociaux, les inégalités, et les injustices du notre société dite « civilisée ». (hors sujet manifeste; on ne va pas s’en prendre à la burqa parce qu’il y a des inégalités sociales, c’est ridicule.)

« ...l’islamophobie l’islamovigilance est un bon filon électoral, qui a la particularité d’être exploité par la classe politique dans son ensemble (faux! La majorité des élus sont des couards qui n’osent pas faire respecter nos lois laïques aux fondamentalistes musulmans par idéologie ou électoralisme), mais aussi et malheureusement par certains acteurs en mal de troupes et qui viennent faire leur marché dans ce vivier important fort de plusieurs millions de citoyens , en vue d’arriver à leurs fins politiques. »

(source www.crifrance.com)

Si ce sont là les seules motivations de certaines figures politiques, elles devront revoir leur copie : une poignée d’agitateurs gagnée contre 10’000 électeurs musulmans perdus ! Et la voilà la menace qui, inéluctablement, apparait finalement dans toute discussion « amicale » avec des musulmans. Inversons le raisonnement 10 000 électeurs musulmans perdus c’est peut-être 50 000 électeurs non musulmans gagnés.

En conclusion, notre espoir:

Nous ne répondrons aux agressions que par la mesure et la raison. C’est ce que nous enseigne notre religion. Ah bon? Pourtant dans le coran sourate 2 verset 216 on lit   » le combat(jihad) vous a été prescrit… »

Les citoyens musulmans d’Annemasse sont à l’image des citoyens français (non le citoyen français n’a pas à obéir à la charia). Ils sont multiples en origines, cultures, et compétences.

Le cliché de l’immigré, communautariste, ou délinquant est dépassé (c’est vous qui le dites. Allez demander aux habitants du 93 ou autres zones perdues de la République ce qu’ils en pensent). Le bureau de l’association CCMA est formé de citoyens français : médecins, ingénieurs, cadres et chefs d’entreprise, qui participent largement au développement social et économique de la France. (Nous n’en doutons pas mais encore une fois nous ne luttons pas contre les musulmans mais contre une idéologie antidémocratique, antilaïque maquillée en religion: l’islam et sa loi la charia)

Il n’est pas question pour le musulman d’imposer un quelconque mode de vie  ou une quelconque croyance (c’est vrai ça! Les musulmans qui occupent des rues de grandes villes tous les vendredis pour prier ne tentent pas du tout d ‘imposer un quelconque mode de vie  ou une quelconque croyance. Il faudrait être vraiment mal intentionné pour penser cela) Dieu Lui-même, ne le fait pas et laisse l’Homme libre de ses choix. Faux! Tout nouveau-né d’un père musulman est musulman  et si plus tard il veut quitter l’islam la sanction islamique c’est la mort. Drôle d’homme libre le musulman.D’ailleurs musulman veut dire soumis c’est à dire le contraire de l’homme libre. Toutefois, nous pensons que l’esprit ouvert verra en l’éthique musulmane (c’est quoi l’éthique musulmane? Lapidation, flagellation, crucifixion, décapitation, amputation, circoncision toujours en usage en Arabie, au Soudan et dans d’autres paradis islamiques) une opportunité pour notre société et ses valeurs. (Quelle opportunité de retourner plus de mille ans en arrière!)

Chaque citoyen doit pouvoir vivre en paix sans devoir renier sa spiritualité ou ses valeurs. Nous ne demandons rien de plus que le respect afin de pouvoir vivre ensemble. (Non toutes les croyances ne sont pas respectables on l’a déjà prouvé avec la croyance en la supériorité de la race aryenne qui a amené à la deuxième guerre mondiale et tant que les musulmans  ne rejetteront pas les versets violents du coran il sera difficile de leur accorder un quelconque respect. Ne vous réclamez pas du vivre ensemble alors que nos rues sont envahies de Belphégors, de voilées et de citadins qui ressemblent à des bédouins prêts à monter à dos de dromadaire et qui sont autant de marqueurs ostentatoires de l’islam. Ces attitudes heurtent nos us et coutumes nous qui sommes  habitués à plus de modération dans la pratique religieuse.

En France, qui est un pays laïque, il serait hautement souhaitable  qu’un citoyen puisse se déplacer dans l’espace public sans que l’on puisse deviner s’il a une croyance ou pas et si oui laquelle. Ce serait indéniablement un gage de paix civile. Quand les musulmans se plieront à cette règle ils auront accompli un grand pas vers l’intégration à notre société et forceront notre respect. Le respect ça ne s’impose pas, ça se mérite  .

Les portes de notre Centre sont ouvertes à quiconque recherchera un débat constructif. (L’adjectif constructif est de trop. Un débat est un échange d’idées,  de points de vue qui peut être houleux ou pas. Il n’a pas à être constructif c’est à dire conforme à ce que vous attendez ou espérez.)

Le bureau du CCMA

Ambilly, 25 mai 2010

Remarque finale:

Chaque lecteur aura remarqué combien de fois  le mot citoyen aura été  utilisé dans le communiqué du CCMA tellement les membres du CCMA sentent bien que les non musulmans ne les considèreront pas comme des citoyens français à part entière tant qu’ils feront allégeance à la charia car la charia est clairement INCOMPATIBLE avec les lois laïques de la République.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.